Actuellement, la forme de travail tend vers le télétravail et le travail nomade. Pour matérialiser ce système, les espaces de coworking sont des solutions intéressantes. Mais pour des séances de travail de quelques heures, les espaces de microworking ont aussi leur place dans ce mécanisme. En tant qu’entrepreneur, comment réussir à gérer un espace de microworking ?

Qu’est-ce que le microworking ?

Le microworking est souvent visible dans les métros, les halls d’un restaurant, les aéroports, les cafés, à la gare ou dans les centres commerciaux…

Le microworking : Définition

Le microworking est une nouvelle organisation de travail. Il permet aux employés et indépendants de vaquer pendant quelques minutes à leurs occupations dans un endroit qui n’est pas destiné à cet effet. Le microworking est une zone connectée et équipée en principe de matériels de bureau et d’équipements informatiques.

Le microworking : pour qui ?

Les espaces de microworking s’adressent avant tout aux travailleurs nomades. Ils n’ont pas souvent le temps de rester longtemps dans une ville et de rejoindre un bureau partagé.

Les freelances utilisent également ces espaces pour ne pas avoir à travailler à la maison. Ces mini-bureaux sont pour les travailleurs indépendants un endroit à envisager pour sortir de la solitude ou se décloisonner pendant quelques heures.

De même, ils peuvent être utilisés par les salariés d’une entreprise valorisant leurs temps de pause en effectuant des micro-tâches, distinctes de leur travail. De même, le microworking est une solution efficace pour les employés en déplacement ayant besoin d’un bureau pour se pencher sur des dossiers par exemple.

Mais chaque individu peut utiliser les espaces de travail flexible. Avant l’arrivée du train ou le départ de votre avion, vous pouvez envoyer vos e-mails ou recharger la batterie de votre ordinateur.

Comment organiser son microworking ?

Pour organiser votre espace de microworking, pensez à trouver le lieu idéal correspondant à votre objectif. Pour des bureaux flexibles, vous visez une audience particulière. Votre espace de travail doit ainsi être aménagé dans des lieux faciles d’accès. De plus, il ne doit pas se trouver à proximité d’autres bureaux partagés comme le coworking.

À Tokyo, l’entreprise Fuji Xerox a opté pour les couloirs du métro pour son espace de coworking. En Finlande, des mini-bureaux sont placés dans un parc. Et en Belgique, des bureaux bus ont été testés pour tirer le meilleur parti du temps des salariés.

Équipez ensuite votre espace par des matériels de bureau (table, chaise, imprimante…) et des matériels informatiques (ordinateur, connexion Wi-Fi, tablette, prise électronique…) de base.

Aménager également votre espace pour donner à vos clients l’envie d’y rester et de revenir si possible. Sachez qu’un bon environnement est propice à la productivité. Réfléchissez ainsi, dès le début, à la décoration de votre espace, à sa couleur, à la disposition des tables…

Enfin, pensez à promouvoir votre espace de microworking. Faites parler de vous sur Internet (réseaux sociaux, site, blog…). Et pour fidéliser vos clients et attirer de nouveaux prospects, organisez régulièrement des événements.

Enfin, comme il a été signalé précédemment, contrairement aux bureaux partagés, les microworking sont destinés à des tâches de courte durée. Les cabines sont ainsi louées par tranche de 15 ou 20 minutes.

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here