L’intelligence collective fait aujourd’hui de plus en plus parler d’elle. Une forme de réflexion appréciée notamment dans le monde des entreprises, à tel point qu’un nouveau pôle universitaire envisage d’enseigner cette matière à ses étudiants. L’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir met ainsi tout en oeuvre pour ouvrir une branche spécialisée dans l’intelligence collective. 

L’intelligence collective, qu’est ce que c’est ? 

L’intelligence collective, comme son nom l’indique, signifie la mise en commun de réflexions afin de la rendre plus forte. On est souvent bien plus forts à plusieurs, en réfléchissant à plusieurs sur une idée, une mise en place, une stratégie. C’est d’ailleurs pourquoi le brainstorming est apprécié dans les entreprises, notamment les start up : il s’agit de lancer des idées spontanées autour d’une table afin d’aboutir à une stratégie commune.

Outre le projet de l’université marocaine, qui sera probablement mis en place très prochainement, il n’existe pour l’heure aucune formation, aucun procédé arrêté afin d’apprendre la mise en place de cette façon de faire. Les entreprises doivent donc mettre en place des processus et des stratégies expérimentales afin de créer une ambiance propice à l’intelligence collective. Dans ce domaine, bluenove vous prodigue des conseils pour mettre en place ce procédé dans vos bureaux et ainsi étendre votre activité dans l’entente et la bonne humeur mais aussi l’accroissement du bien-être de vos collaborateurs. 

Bientôt un enseignement d’intelligence collective au Maroc

Les recrutements sont actuellement en cours afin de trouver des professeurs de renommée dans le domaine de l’intelligence collective. Une technique de réflexion en commun qui est très appréciée. En vue de dispenser un enseignement de qualité, l’université s’est donc dotée d’un recruteur de talent, spécialiste des études cognitives, l’américain Brent Strickland mais aussi du polytechnicien français Hugo Mercier qui est largement diplômé mais qui a également réussit à inventer un bandeau révolutionnaire qui vise à lutter contre les insomnies. 

L’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir va ainsi dispenser prochainement une formation basée sur la recherche et la mise en commun de données et réflexions interculturelles. Pour se faire, le pôle universitaire va développer un tout nouveau laboratoire de psychologie du développement à Marrakech. Il s’agit là d’une technique déjà testée et mise en place dans un cercle assez restreint qui va aujourd’hui prendre une plus grande ampleur et être enseignée au plus grand nombre.

En apprendre un peu plus sur l’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir

L’université a été inaugurée officiellement au début de l’année 2019 bien que ses étudiants en arpentent les allées depuis déjà 6 ans. L’université a pour vocation de former de futur économistes dispensant des enseignements complets tournés en la matière. 

L’université présente ainsi plusieurs matières actuellement à ses étudiants, en plus du prochain cours tourné vers l’intelligence collective. Les étudiants peuvent ainsi apprendre sur les thématiques que sont la chimie, les sciences humaines, l’éco responsabilité, l’agriculture, la gestion de l’eau et enfin le management industriel. 

“ C’est une université qui se veut proche du monde économique. C’est aussi une université de recherche, à l’instar de beaucoup d’universités de type anglo-saxon. Elle axe son développement sur les activités de recherche scientifique et technologique pour rester proche de l’entreprise et du monde économique ”  explique ainsi Mostafa Terrab.

Autant de matières porteuses et ancrées dans l’actualité qui faciliteront l’entrée dans la vie active des étudiants. Une université qui tend donc à devenir parmi les plus influentes et reconnues du moment et à acquérir une renommée mondiale. D’autant plus avec un cours axé sur l’intelligence collective, une notion encore subtile que tout le monde ne saisit pas toujours et qui est une vraie plus value dans un secteur économique toujours plus conflictuel. 

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here