Community manager freelance : comment débuter ?

Avec l’essor des réseaux sociaux, il n’est pas surprenant que le Community Management connaisse un fort engouement. Il faut apprendre à dynamiser les comptes Facebook, Twitter ou Instagram pour fidéliser les clients et attirer des prospects. Cela demande des compétences, d’où l’intérêt de recruter des CM.

Qu’est-ce qu’un Community Manager ?

C’est un animateur de communauté, il est donc embauché par les entreprises pour dynamiser les réseaux sociaux. Il sera le médiateur entre les clients et la structure qui l’embauche. Ce n’est toutefois pas le SAV qui est un service à part entière, mais il pourra remonter toutes les informations lorsque cela sera nécessaire. Le poste de CM ne doit pas être négligé, car il sera le porte-parole de la marque.

Il doit créer et gérer une communauté tout en respectant les valeurs de l’enseigne ou de l’entreprise. Lorsque le Community Manager est assez dynamique, il peut clairement devenir un animateur de qualité et générer du trafic sur le site Internet par exemple. Sur le Web, certains sont d’ailleurs très appréciés, c’est le cas de Decathlon. 

Qu'est-ce qu'un Community Manager ?

Les prérequis pour se lancer en freelance

Si dans certains cas de figure, ils sont embauchés en CDD ou en CDI par les entreprises, ils peuvent aussi conserver un statut de freelance. Les missions sont clairement les mêmes, mais il est préférable d’avoir quelques connaissances et une bonne organisation. 

  • Plusieurs cursus et des formations sont possibles comme un BTS en communication ou un Bachelor pour les métiers du Web.
  • Certains privilégient une licence pour les métiers de l’information et de la communication.
  • Des CM ont aussi pu suivre un cursus dans une école de journalisme.

Il faudra par contre avoir quelques compétences : être polyvalent, créatif, pertinent, réactif… Un Community Manager doit maîtriser parfaitement la langue française puisque l’entreprise ne peut pas se permettre d’avoir une timeline avec des fautes d’orthographe ou de syntaxe. Le CM sera enfin amené à réaliser une veille en fonction des besoins.

Le Statut et les déclarations Urssaf

Vous serez freelance, vous pourrez alors travailler où vous le souhaitez, il suffira d’avoir un ordinateur et une bonne connexion Internet. De nombreux CM optent pour du coworking lorsqu’ils ne se déplacent pas directement dans les entreprises. Il y a par contre des contraintes qu’il faut maîtriser puisque vous êtes freelance. Vous devrez donc vous déclarer en tant qu’auto-entrepreneur (c’est le plus simple) et les déclarations à l’URSSAF se feront sur le site dédié aux AE.

Tous les mois ou tous les trimestres, vous déclarez votre chiffre d’affaires par rapport à votre métier de CM en freelance et vous payez aux alentours de 20/25 % pour les cotisations. Vous pouvez aussi créer une société classique, il faudra alors rédiger des statuts, publier un avis de constitution dans le journal d’annonces légales et remplir le formulaire CERFA M0.

Avoir les fondamentaux du métier

Les objectifs sont généralement très simples comme nous avons pu le préciser, il faut définir une stratégie afin de développer une communauté et animer cette dernière. Un Community Manager sera amené à travailler sur Facebook, Twitter ou encore Instagram, et même LinkedIn. Pour améliorer la cohésion et fidéliser tous les clients, il faudra mettre en avant les prestations de la marque ou de l’entreprise et véhiculer une belle image. 

La maîtrise des techniques rédactionnelles pour le Web est nécessaire, mais il faut aussi savoir s’organiser, enrichir ses connaissances, s’intéresser aux prestations de l’entreprise, aux actualités afin de créer une veille de qualité. 

Avoir les fondamentaux du métier

Prévoir une bonne gestion et ne pas sous-évaluer ses prestations

Les CM sont très recherchés, en fonction de vos compétences et de vos précédentes collaborations, vous devez fixer des prix justes. Pour cela, l’étude du marché est nécessaire afin de connaître l’offre et la demande, le système de tarification, les stratégies de communication à envisager… En ce qui concerne la rémunération, elle n’est pas fixe et elle dépend de nombreux facteurs.

  • Toutefois, vous devez subvenir à vos besoins et couvrir toutes les charges. 
  • Généralement, un CM par jour peut facturer près de 300 à 600 euros, cela dépend des collaborations et des missions. 
  • Si vous commencez, vous pouvez proposer un prix un peu plus faible surtout si vous optez pour une plateforme de mise en relation, mais ne sous-estimez pas vos compétences qui pourraient être exploitées. 

La gestion de votre journée est la clé de la réussite, il faut donc définir une bonne organisation pour réaliser toutes les tâches. N’hésitez pas à utiliser des outils : un planning, un agenda ou des documents comme Excel. 

Comment bien organiser ces journées ?

Il n’existe pas une journée type pour un CM puisque les demandes et les tâches ne sont pas toujours les mêmes. En tant que freelance, il est judicieux de fixer des horaires fixes comme si vous étiez salarié dans une entreprise. De plus, votre organisation peut rapidement être chamboulée si un problème est observé ou si un buzz a lieu sur les réseaux sociaux. Vous devrez donc apprendre à réagir très rapidement face à ces situations. 

Par rapport à votre travail, il faut définir un pic d’activité tout en prenant en compte les recherches des internautes. Si vous travaillez pour un restaurant, vous savez que les services principaux ont lieu entre 12 et 14 heures et 19 et 23 heures.

A contrario, si vous collaborez avec des plateformes en ligne comme le casino ou des discothèques, il faudra être opérationnel au cours de la nuit. Le Community Manager doit être flexible par rapport à ses horaires surtout s’il est freelance.

Rencontrer d’autres CM pour partager et échanger sur le métier

Sur Facebook, il existe des groupes privés qui rassemblent plusieurs CM du monde entier. Ce sont donc autant de compétences qui sont au rendez-vous. Il est judicieux de s’inscrire sur des plateformes spécialisées ou dans ces groupes pour échanger. Cela permet de partager plus facilement et surtout d’être au courant des dernières techniques. Le métier existe depuis 2009 environ, mais il ne cesse d’évoluer. 

En vous tenant au courant de toutes les tendances, vous serez un Community Manager très compétent et les clients pourraient rapidement toquer à votre porte.

Comment trouver les premiers clients en tant que freelance ?

De nombreux clients peuvent avoir besoin de vos services, vous serez amené à travailler avec des discothèques, des boutiques pour les produits de beauté, des marques de prêt-à-porter, des sites high-tech ou encore pour une page de Casino. Le domaine est très vaste et vous devez tout de même maîtriser ce dernier pour créer une belle communauté. Les freelance ont l’habitude de s’inscrire sur des plateformes de mise en relation. Vous postez alors votre annonce et le client peut vous contacter si votre profil correspond.

Une analyse de la concurrence pourrait aussi être judicieuse, mais créez votre propre page sur les réseaux sociaux. C’est la meilleure méthode pour montrer votre savoir-faire et, en utilisant la puissance de Facebook ou de Twitter, vous devriez trouver facilement du travail. 

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here