Comment se protéger de l’exposition aux devises étrangères ?

Aujourd’hui, il est très fréquent qu’une entreprise ait à acheter ou vendre dans des devises différentes de celle de leur pays. Vu que celles-ci fluctuent constamment, il existe un risque d’expositions aux devises qui peut être très important. Voici ce qu’il faut savoir afin de se protéger et réduire le risque.

Les devises : en fluctuation constante

Le mouvement des devises peut s’avérer imprévisible comme on peut s’en rendre compte en observant leur cours sur le marché financier Forex, spécialisé dans l’échange des devises internationales (pour en savoir plus, visitez : https://actufinance.fr/forex/). Il est donc très important d’en tenir compte, dès lors qu’on se voit dans l’obligation d’acheter ou de vendre dans une devise différente de celle de notre pays. Voici une stratégie de gestion des devises qui nous permettra de mieux planifier et d’atténuer les risques, du mieux possible.

Établir notre exposition aux devises

En premier lieu, il faut connaître la réalité de notre entreprise face à notre exposition aux devises. Il faut donc rechercher tous les flux de paiement qui ont lieu en devises étrangères, à l’intérieur de l’entreprise. Cela comprend autant les ventes que les achats. Cette étude nous démontrera quelles sont les monnaies les plus utilisées, et quelle proportion elles occupent dans nos échanges monétaires. C’est ainsi que l’on découvre notre exposition aux devises.

Établir notre exposition aux devises

Déterminer notre niveau de risque

Une fois que l’on connaît les devises avec lesquelles nous transigeons le plus, il est bon d’étudier les mouvements de chacune d’entre elles, par rapport à la nôtre. Plus elles sont stables entre elles, moins le risque sera grand. Mais comme nous l’avons indiqué précédemment, il est impossible de prévoir de manière certaine les fluctuations des devises, éliminant ainsi la possibilité d’un risque zéro. Plus le chiffre d’affaires est grand, plus le risque est élevé.

Mettre en place des stratégies

Les stratégies adoptées par une entreprise, en ce qui a trait au change, doivent s’établir selon des facteurs spécifiques à celle-ci, qui sont : secteur d’activité, modèle d’affaires, capacité de risque, niveau de protection individuelle. Par la suite, il est possible pour le gestionnaire de décider s’il est justifié de prendre une part de risque, ou s’il est préférable de modifier son carnet d’achats et de ventes, afin que toutes les transactions s’effectuent sur le territoire national, uniquement.

Cependant, il est bon de savoir qu’il est possible de traiter avec des spécialistes des taux de change qui pourront passer des ententes avec l’entreprise afin d’acheter ou de vendre des devises à une date ultérieure, au taux de change ayant cours, lors de la date de transaction.

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here