D’emblée, il est à rappeler que le terme de « freelance » se réfère au statut d’un travailleur indépendant. Selon les chiffres officiels, on compte aujourd’hui en France plus de 900 000 freelancers. Ainsi, si vous aussi, vous êtes attiré par ce secteur d’activité, ci-après les démarches à suivre pour y réussir.

Devenir freelance : les étapes à passer

Pour lancer votre activité en freelance, il faut d’abord déterminer votre domaine d’expertise et vous conformer, ensuite, aux obligations légales.

Quel type de freelance ?

Vous l’aurez compris, le freelance n’est pas un métier, mais un style de travail. En effet, en tant que travailleur indépendant, le freelancer gère seul son activité. Il n’est affilié à aucune entreprise. Cependant, il peut collaborer avec des prestataires externes pour mener à bien son activité. En tant qu’indépendant, vous aurez l’avantage de travailler n’importe où : chez vous ou dans un espace de cotravail.

Plusieurs métiers peuvent être effectués à distance. Ainsi, pour débuter votre activité, il est essentiel de déterminer vos compétences, vos capacités et les services à offrir aux clients. En 2019, les métiers les plus recherchés sous contrat freelance sont, entre autres, le développeur web, le rédacteur et le graphiste freelance. Il en va de même pour le commercial, le journaliste freelance, le développeur mobile ou encore l’illustrateur freelance.

Quel type de freelance ?

Se choisir un statut

Après avoir délimité votre domaine d’activité, vous devez ensuite choisir le statut qui vous convient. Tenez compte de votre situation, de vos expériences et de vos services. Le statut du freelance peut se matérialiser sous deux formes.

  • Le statut de micro-entrepreneur

La majorité des freelancers optent pour le statut d’auto-entrepreneur pour légaliser leurs activités. Les démarches administratives sont simplifiées. Cependant, elles exposent le travailleur indépendant à l’obligation d’utiliser son patrimoine personnel pour rembourser ses éventuelles dettes.

  • Le statut de société unipersonnelle

Ce statut est souvent recommandé pour les freelancers ayant déjà des années d’expérience dans le domaine. Avec cette option, votre responsabilité se limite au montant du capital investi en cas de faillite. Votre patrimoine est ainsi protégé. Vous pouvez alors opter pour une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL), ou une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Le statut de société par action simplifiée unipersonnelle vous convient également.

Quelles démarches effectuées ?

Pour créer une entreprise individuelle et devenir freelance, il suffit de remplir le formulaire « P0 Micro-entrepreneur ». Ce dernier doit ensuite être envoyé au Centre de Formalité des Entreprises, accompagné par une photocopie de votre pièce d’identité. Pour créer une société unipersonnelle, les étapes à suivre sont plus compliquées. En effet, pour l’inscription, vous êtes dans l’obligation de :

  • Rédiger un statut pour votre société et de le signer ;
  • Bloquer à la banque une partie de votre apport en numéraire ;
  • Remplir les formalités de publicité ;
  • Réunir les pièces utiles à l’immatriculation (formulaire M0, photocopie de votre pièce d’identité, exemplaire du statut, attestation de parution dans le journal d’annonce légale…) ;
  • Déposer le dossier de demande d’immatriculation auprès du Centre de formalité des Entreprises compétent.

Trouver des clients

Une fois votre entreprise en règle vis-à-vis de l’administration fiscale, il est maintenant temps de planifier la recherche de vos premiers clients. Vous devez apprendre à vanter vos points forts et à les partager au maximum pour devenir freelance.

Ainsi, pour trouver rapidement des missions freelances, il est recommandé de soigner votre image et de faire connaitre votre activité professionnelle. Commander ainsi une carte de visite au nom de votre entreprise.

Vos profils sur les réseaux sociaux doivent être professionnels et assurez-vous d’être toujours disponibles à tout moment (téléphone, Skype…). Pour présenter vos compétences à travers des portfolios, vous pouvez pareillement créer un site internet ou un blog.

Enfin, participez autant que possible à des événements professionnels pour vous faire connaître (salon, conférences…). Éventuellement, demandez à vos anciens collègues ou clients de vous recommander auprès de clients potentiels.

Trouver des clients

Accepter ses premières missions et s’organiser

Si après vos prospections, vous êtes contacté par un client, il est alors temps d’envisager d’accepter vos premiers contrats. Néanmoins, au début, il est préconisé de vous limiter à quelques missions afin de les gérer convenablement.

Concernant les prix à proposer à vos clients, renseignez-vous en ligne sur le tarif moyen à appliquer afin de valoriser votre travail.

À la fin de votre mission, pensez toujours à vous faire recommander pour professionnaliser votre profil et à enrichir votre curriculum vitae.

Pour devenir freelance et réussir dans ce secteur, il est important de bien organiser votre temps, surtout si vous travaillez à domicile. Vous devez alors être capable de distinguer votre vie de famille de votre vie professionnelle. Il est ainsi recommandé par exemple d’aménager un coin bureau.

Pour gérer votre temps, ayez aussi un planning journalier et respectez-le. Enfin, utilisez les outils proposés en ligne comme les logiciels ou les applications pour faciliter votre travail.

Trouver où travailler

Comme il a été précisé précédemment, en freelance, vous êtes votre propre patron. En ce sens, il vous appartient de vous constituer votre propre clientèle et de choisir avec qui travailler.

Plusieurs options s’offrent aux travailleurs souhaitant devenir freelance pour trouver des clients. Vous pouvez d’abord vous inscrire sur les plateformes dédiées et envoyer votre candidature pour les offres correspondant à vos compétences. De même, rejoignez aussi des sites dédiés aux emplois

Si vous êtes en quête d’un profil client bien définie, il est aussi possible d’envoyer des e-mails de prospection. C’est parfait pour vous faire connaitre et proposer vos services à vos cibles (entreprises, recruteurs…).

Collaborez aussi avec d’autres freelancers pour dénicher vos missions. Vous pouvez, ainsi, par exemple travailler en sous-traitance avec un autre travailleur indépendant plus expérimenté que vous.

Enfin, élargissez votre cercle de connaissances. Rejoignez des groupes professionnels sur les réseaux sociaux afin que vous puissiez proposer vos services et trouver d’éventuels clients. Travailler dans un espace de coworking peut également permettre de se créer un réseau et de trouver de nouveaux clients.

Trouver où travailler
> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here